Archives du mot-clé : droit du travail

Avr 29

1er mai : nouvelle journée de mobilisation sociale

A l’issue du défilé, une bonne centaine de manifestants se sont rendus place Saint-Sauveur pour l’après-midi debout. Voir les photos de Résistances-Caen.

Après la manifestation du 28 avril qui a réuni 3000 personnes dans les rues de Caen (170 000 à l’échelon national selon les autorités et 500 000 selon la CGT) se dessine la perspective d’un 1er mai particulièrement symbolique cette année, compte-tenu du contexte social et notamment de la mobilisation contre la loi Travail.

Nuit debout 1er mai

Téléchargez le tract du Collectif CQFD de Caen pour le retrait total de la Loi Travail.

Lire A Lisieux, une quarantaine de personnes pour une première Nuit Debout (OF, 30/04/2016)

Lire Occupations, blocages, désobéissance civile, grève: que peut réellement Nuit Debout ? (Bastamag, 22/04/2016).

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=8185

Déc 21

A quoi sert la loi Macron ?

source : Regards, 11 décembre 2014

Lire le communiqué d’Osez le féminisme : Loi Macron : une augmentation des violences économiques contre les femmes (05/01/2015).

Lire Etienne Adam : Loi Macron : un train peut en cacher un autre (Mediapart, 19/12/2014).

Lire Gérard Filoche : La loi Macron : une loi pour licencier abusivement (Marianne, 18/12/2014) et Loi Macron : ce n’est pas un texte de gauche. Il fragilise notre droit du travail (L’Obs, 18/12/2014).

Lire Patrick Le Hyaric : Refuser la « Macron braderie » ! (18/12/2014).

Lire « Monsieur Macron, sa bourgeoise, elle travaille le dimanche ? » (Politis, 16/12/2014).

Lire Noel Mamère : Loi Macron : la fin des illusions (Rue89, 15/12/2014)

Lire La loi Macron réforme les prudhommes et les plans sociaux (L’usine nouvelle, 11/12/2014)

“La cohérence de la loi Macron est qu’elle s’inscrit entièrement dans les injonctions de réformes structurelles de dérèglementations néolibérales réclamées par l’OCDE, par la Commission et le Conseil européen, par le G20 et surtout par le capital pour répondre à la crise. Ces injonctions visent essentiellement des rigidités réglementaires sur certains marchés de biens et de services, sur le marché du travail et sur la protection sociale.

Qu’un gouvernement socialiste soit à la manœuvre pour impulser des réformes de déréglementation, dans le contexte d’une crise économique durable du capitalisme, n’est pas non plus une nouveauté.”

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=6307

Juin 14

Solidarité avec la grève des cheminots !

Communiqué d’Ensemble-FDG, 11 juin 2014

Lire SNCF : L’autre réforme que défendent les grévistes (L’Humanité, 17/06/2014).

Lire La réforme ferroviaire met en danger le statut cheminot (L’Humanité, 13/06/2014).

Lire Grève à la SNCF : la CGT et Sud Rail appellent à la poursuite et à l’amplification du mouvement (L’Humanité, 13/06/2014).

Ecouter et voir l’interview de Gilbert Garrel, CGT-cheminots, sur France-inter (11/06/2014).

Lire SNCF : les raisons de la grève (Politis, 11/06/2014).

Le pro­jet de « réforme » de 2014

Il franchit un pa­s vers la pri­va­tisation de la S­NC­F et met en place une concur­rence « fr­anche et loya­le » entre plu­sieurs opér­ate­ur­s ferroviaires, en fai­sant payer la note aux che­mi­nots et les con­sé­quen­ces aux usa­gers. Les pou­voirs publics et les finan­ciers veulent corriger la « réforme » de 1997 :

–  les dys­fonc­tion­ne­ments impor­tants entre RFF et SNCF ;

–  l’absence de maî­trise des coûts, notam­ment de trans­ac­tions ;

–  l’écla­te­ment du cadre social. La let­tre de mis­sion du minis­tre à Pepy com­porte la com­pé­ti­ti­vité du sys­tème fer­ro­viaire, c’est-à-dire la baisse du coût du tra­vail et de la masse sala­riale.

Lire l’article complet.

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=5236

Mar 27

Convention Unedic : le patronat remporte la mise

source : Ensemble, 27 mars 2014

Dans la nuit du 21 au 22 mars, à la suite de tractations, qui ne ressemblaient en rien à une négociations, le Medef, la CGPME et l’UPA ont conclu un accord avec trois organisations syndicales, le CFDT, FO, la CFTC.

Le responsable de la délégation de la CGT a protesté en dénonçant le fait que son syndicat ait été tenu à l’écart des bilatérales qui ont précédé l’accord final.

Même si tous les objectifs affichés de Gattaz et du Medef n’ont pas été atteints, c’est le patronat qui s’en sort bien : économies de 400 millions d’euros payées par les chômeurs en révisant à la baisse leurs allocations… En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=4765

Mar 13

Pacte de responsabilité : un accord irresponsable !

Communiqué de Ensemble, 6 mars 2014

Les organisations patronales et trois organisations syndicales se sont mises d’accord, le 5 mars, sur un document mettant en oeuvre le pacte de responsabilité annoncé par F. Hollande le 14 janvier dernier.

Cet accord est un véritable marché de dupes.

Comme le Medef n’a cessé de l’exiger, il ne prévoit aucune contrepartie chiffrée en terme de création d’emplois en échange des 30 milliards de cadeaux fiscaux.

Tout est renvoyé aux négociations dans les 750 branches. Il suffira d’un relevé de conclusions mais sans obligation de résultats.

Et rien ne sera fait par le patronat concernant l’emploi tant que la baisse des charges ne sera pas effective…. En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=4627

Déc 10

Détachement des travailleurs : L’Europe sociale et l’Europe agricole ne peuvent plus s’ignorer

Communiqué de la Confédération paysanne, 9 décembre 2013

La Directive Détachement est au cœur des discussions du sommet européen des ministres des Affaires sociales, ce lundi. La négociation en cours doit aboutir à des outils de lutte renforcés garantissant le respect du droit. La France y affiche sa volonté de protéger les salariés. Une volonté tout à fait louable, mais inopérante sans remise en cause de la recherche de compétitivité à tout prix et de l’industrialisation de l’agriculture.

L’expertise menée ces dernières années par la Confédération paysanne sur les conditions sociales imposées aux travailleurs dans les ateliers de productions agricoles industrialisées en Europe, confirme le recours croissant à la prestation de service internationale. L’opacité des contrats ajoutée à la multiplicité des échelons de sous-traitance se traduit par la difficulté d’attribuer les responsabilités en cas de dérives. La Directive Détachement est le terreau où peuvent prospérer abus et atteintes au droit du travail (salaires dérisoires, heures non payées…) comme aux droits humains (logements insalubres, harcèlement…)… En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=3989

Déc 08

Accords commerciaux UE – Colombie-Pérou et UE-Amérique centrale : Les parlementaires français ne doivent pas ratifier ces accords

source : CGT, 4 décembre 2013

A l’occasion de la rencontre entre organisations de la société civile, parlementaires et médias organisée le 27 novembre 2013 à l’Assemblée nationale, les organisations de la société civile ont publié une déclaration appelant les parlementaires français à faire preuve de responsabilité et de courage en votant NON à ces accords au nom de la défense des intérêts des populations et de la protection des droits humains.

Les organisations ont alerté sur les dangers de ces accords pour les droits de l’Homme, les droits sociaux, les droits des peuples autochtones et des paysan-ne-s, l’environnement, et l’intégration régionale de ces pays… En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=3976

Articles plus anciens «