«

»

Sep 20

Print this Article

21 septembre 2017 : Le CETA passe, la démocratie et la planète trépassent.

Communiqué du Collectif StopTafta14, 20 septembre 2017

Les associations et organisations syndicales et politiques regroupées au sein du Collectif StopTafta14 rappellent que le CETA, l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada, est une arme de destruction massive contre les protections environnementales, sociales, de santé publique, des consommateurs. Après la poudre aux yeux d’une commission qui a pourtant alerté le président Macron et le Gouvernement des dangers qu’il représente contre le climat et l’environnement, le CETA entrera quand même en vigueur à partir de ce 21 septembre dans sa quasi-totalité. …

Comme le précise Jean-Pierre Nunès d’Attac14 : « Le CETA remettra en cause toutes les normes de protection sociales, environnementales, sanitaires, etc., qui vont à l’encontre des intérêts des multinationales. Tout a été négocié dans l’opacité. Et la mise en application à partir du 21 septembre aura lieu avant même la ratification du Parlement national. C’est un déni démocratique ».

Pour Catherine Peltier d’Alternatiba, « c’est incroyable que des accords économiques signés en 2017 ne tiennent aucunement compte du changement climatique et des engagements pris lors de la COP21 avec l’Accord de Paris. Le CETA n’est aucunement contraignant sur le plan de l’environnement et du climat alors que nous sommes dans l’urgence climatique ! ».

En plus, Marc Petitpas du syndicat Solidaires précise que « les études sérieuses sur le CETA montrent qu’il entraînera la destruction de 200 000 emplois en Europe dont 45 000 en France. Avec la Loi Travail XXL du gouvernement, le CETA participe à la remise en cause des droits des travailleurs ».

Xavier Godmet (producteur de fromages bio vache et chèvre à Orbois), porte-parole de la Confédération paysanne 14 ajoute que « c’est la porte ouverte aux OGM et à la viande aux hormones : ce n’est pas ce que demandent les consommateurs. Avec le CETA, la course à l’industrialisation de l’agriculture va être encore favorisée. Cela va accentuer la crise agricole dans nos campagnes ».

Anne Basselet (Alternatiba) précise qu’ « au Canada, les normes de protection concernant la santé sont inférieures à celles ayant cours en France. Là-bas, 46 substances toxiques sont autorisées alors qu’elles sont interdites ici. Le nouveau saumon transgénique n’est même pas signalé aux consommateurs. Va-t-on le retrouver dans nos assiettes ? ».

Le CETA est d’autant plus dangereux qu’il est le modèle d’autres accords de libre-échange qui sont actuellement négociés par l’UE en toute opacité, comme le JEFTA avec le Japon.

Téléchargez le communiqué PDF. Suivez les infos sur le TAFTA et le CETA sur le site du Collectif StopTafta14.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=10100

2 comments

  1. Muriel Grimaldi

    Elle est où la pétition pour obtenir un référendum d’initiative populaire ?

    1. webmaster

      Bonjour, pour l’instant il n’y a que cette pétition générale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>