Archives de la Catégorie : Non aux OGM

Fév 10

Signons l’ICE “Stop glyphosate” !

Interdire le glyphosate et protéger la population et l’environnement contre les pesticides toxiques

Nous demandons à la Commission européenne de proposer aux États membres une interdiction du glyphosate, de réformer la procédure d’approbation des pesticides et de fixer à l’échelle de l’UE des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides. Signez l’Initiative citoyenne européenne.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=9557

Avr 12

Les OGM non déclarés (colza, tournesol) envahissent nos champs !

source : Les Amis de la Terre, 4 avril 2015

Des crypto-OGM dans nos champs ? Fin mars, neuf associations ont déposé un recours devant le Conseil d’Etat afin d’obtenir un moratoire sur les variétés rendues tolérants aux herbicides (VrTH). Problème, elles ne sont pas considérées comme des OGM, du fait qu’elles sont obtenues par mutagénèse, et non par transgénèse. Lire.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=6733

Jan 14

OGM : Le marché de dupes de l’Union européenne

Communiqué de la Confédération paysanne, 14 janvier 2015

Lire aussi Le Parlement européen facilite l’autorisation des cultures d’OGM (Reporterre, 14/01/2015).

Lire « En mangeant, on s’empoisonne chaque jour un peu plus… » (CôtéCaen, 12/01/2015).

Lire OGM : José Bové dénonce la vision «court-termiste» de l’UE (Libération, 14/01/2015).

Lire La culture des OGM facilitée dans l’Union européenne (Le Monde, 14/01/2015).

Le Parlement européen vient d’adopter une législation permettant aux États d’interdire la culture d’OGM sur leur territoire. En d’autres termes, il fait le choix de les laisser seuls face aux multinationales semencières. Lorsqu’elles s’estimeront lésées, ces entreprises pourront désormais attaquer les Etats devant une instance d’arbitrage.
Ces instances n’accepteront aucun autre motif d’interdiction que les évaluations sanitaires et environnementales, celles-là mêmes qui auront permis à l’Europe d’autoriser les OGM, et qui ne seront donc plus contestables ! L’Organisation mondiale du commerce rend déjà cela possible, et ce pouvoir sera amplifié avec les Accords de libre-échange (ALE) en cours de signature avec des pays (Canada et États-Unis) où la culture des OGM est largement autorisée… En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=6427

Nov 14

Selon le professeur Séralini, “on mange à peu près 36 pesticides par jour”

source : France 3 Basse-Normandie, 12 novembre 2014

C’est avec un cuisinier, Jérôme Douzelet, qu’il s’est associé pour publier chez Actes Sud un livre, “Plaisirs cuisinés ou poisons cachés”, dénonçant la standardisation des goûts et des textures par les produits industriels mais aussi leurs méfaits pour la santé. Le scientifique, invité de votre édition régionale ce jeudi midi, estime qu’ “on mange à peu prés 36 pesticides par jour” et dénonce “l’agriculture transformée, l’agriculture industrielle qui est à la base de beaucoup d’empoisonnements qui n’osent pas dire leur nom“. Les deux auteurs vantent l’utilisation “de plantes détoxifiantes qui peuvent être ajoutées aux plats et les rendre meilleurs” ainsi que “des produits locaux les plus biologiques possibles“. Voir l’interview.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=6203

Sep 30

TTIP/TAFTA : le Cheval de Troie qui veut ouvrir en grand les portes de l’Union européenne aux OGM !

source : Les Amis de la Terre, 29 septembre 2014

Lire aussi Le Tafta va-t-il faire une fleur aux OGM ? (Libération, 05/09/2014).

Il semble de plus en plus évident que l’accord de libre échange entre les Etats-Unis et l’Union européenne (TAFTA/TTIP) va ouvrir en grand les portes de l’Union européenne et de la France aux OGM et entraîner une contamination de nos champs et de nos assiettes. Le Commissaire européen a beau affirmer que les normes de sécurité alimentaires ne seront pas touchées, il ne convainc personne. Lire l’article.

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=5839

Mai 29

L’Europe finit par plier : les Etats membres pourront autoriser les OGM

source : RTBF, 28 mai 2014

Lire Royal et Le Foll sont-ils OGM ? (blog de JL Mélenchon, 16/06/2014).

Lire aussi OGM et interdictions nationales : Monsanto &Co ont réussi leur coup ! (Les amis de la terre, 27/05/2014).

Faute d’un consensus, l’Union européenne a trouvé mercredi un accord pour autoriser la culture des OGM sur son territoire, sous réserve de la possibilité pour les Etats réfractaires, dont la France, d’interdire les semis sur leur territoire, a annoncé un diplomate européen. La Belgique, tiraillée entre les positions flamande (favorable) et wallonne (défavorable) a préféré s’abstenir…. En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=5174

Avr 16

Les OGM contaminent aussi la France !

source : Greenpeace, 15 avril 2014

Six OGM différents ont été détectés dans des semences de maïs “certifiées sans OGM” vendues en France en 2013 et 2014 par le semencier espagnol Semillas Fitó ! Une situation inacceptable que nous dénonçons, alors que la loi sur l’interdiction du maïs OGM en France est en débat cet après-midi même à l’Assemblée nationale. Lire l’article.

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=4892

Fév 18

Le gouvernement français s’engage à interdire le maïs OGM

source : Bastamag, 18 février 2014

Lire le communiqué de la Confédération paysanne.

Lire aussi Le Sénat rejette l’interdiction du maïs OGM (Le Monde, 17/02/2014)

Pas un épi transgénique dans les champs. C’est la volonté affichée par le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll qui soumet à la consultation des citoyens jusqu’au 9 mars prochain, un projet d’arrêté [1] visant à interdire la culture du Mon810, un maïs génétiquement modifié produit par Monsanto. Le Mon810, qui comporte un gène modifié le rendant résistant aux insectes, est actuellement le seul maïs OGM autorisé à la culture dans l’Union européenne. Ce maïs est de nouveau sur le marché national depuis que le Conseil d’État a invalidé, le 1er août 2013, l’interdiction française de ce maïs, estimant que la France « n’avait pas apporté la preuve de l’urgence et d’une situation susceptible de présenter un risque important mettant en péril de façon manifeste la santé humaine, la santé animale ou l’environnement ». (Lire la suite)

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=4471

Articles plus anciens «