Archives de la Catégorie : Inégalités

Oct 04

Changement d’époque pour les éducateurs de rue de Caen

source : Tendance Ouest, 1er octobre 2014

Dans quelques mois, “à ce rythme-là, il ne devrait plus y avoir d’éducateurs de rue à Caen”. La phrase vient de Jérôme Turge, syndiqué à la CGT et directement concerné par cette affirmation, lui qui travaille à la Guérinière… En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=5860

Juil 18

1914-2014 : cent ans d’impôt sur le revenu

source : Institut des Politiques publiques, juillet 2014

Depuis son instauration par la loi du 15 juillet 1914, l’impôt sur le revenu (IR) a connu de multiples évolutions et a été au cœur de nombreux débats. Il s’appuie sur deux principes fondateurs : le caractère déclaratif de toutes les catégories de revenus au sein du foyer fiscal et la progressivité des taux du barème. Avec la fin des impôts cédulaires en 1949 et l’introduction du quotient familial en 1945, il prend sa forme contemporaine à partir du début des années 1950. La période d’après-guerre jusqu’en 1980 voit le poids de l’IR augmenter pour atteindre 5,6 % du PIB. Entre 1914 et 1986, le taux marginal supérieur dépasse généralement 60 %. Après cette période, la diminution du nombre de tranches, la baisse des taux marginaux et le développement des « réductions d’impôt » s’accompagnent d’une diminution des recettes de l’IR, qui représentent en 2009 2,4% du PIB. Cette baisse tendancielle de l’IR ne s’est pas accompagnée d’une baisse des prélèvements obligatoires mais plutôt d’un basculement vers d’autres prélèvements, notamment la Contribution sociale généralisée (CSG), l’autre impôt sur le revenu. Lire le document.

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=5524

Juin 18

Politique de la ville, la pauvreté en concentré

source : Observatoire des inégalités, 18 juin 2014

“La réforme de la politique de la ville est surtout un concentré des erreurs des politiques sociales à la française actuelles. Tout y est. Son caractère technocratique. La maigreur du débat de fond. La méconnaissance du travail de ceux qui analysent les questions territoriales au quotidien : l’observation sociale est aujourd’hui en plein essor. L’art de la communication et la reprise de la bonne idée qui va de soi. Enfin et surtout les dégâts causés par des politiques qui perdent de leur universalisme et donc leur légitimité, qui se recroquevillent sur les plus pauvres des plus pauvres et abandonnent ceux qui souffrent un peu moins.” Lire l’article.

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=5359

Juin 12

Écologie des pauvres, écologie des riches : quand les inégalités sont aussi environnementales

source : Bastamag, 12 juin 2014

Les catastrophes naturelles et pollutions industrielles ne frappent pas de la même manière toutes les populations. Au contraire. « Si vous voulez savoir où un stock de déchets a le plus de chances d’être enfoui, demandez-vous où vivent les Noirs, les Hispaniques, les Amérindiens et autres minorités raciales », interpelle le sociologue Razmig Keucheyan dans son dernier ouvrage La nature est un champ de bataille. Saturnisme, mal-logement, précarité énergétique… Autant de facettes d’un « racisme environnemental » qu’il propose de combattre. En s’attaquant aux racines du capitalisme. Entretien.

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=5252

Mai 27

La France populaire décroche, qui s’en soucie ?

source : Observatoire des inégalités, 26 mai 2014

En France, entre 2008 et 2011, le niveau de vie moyen des 10% les plus riches a augmenté de 1800 euros alors que celui des 10 % les plus pauvres a diminué de près de 400 euros. La crise frappe donc très inégalement la population. Le niveau de vie des plus démunis diminue : c’est une crise qui alimente les tensions sociales, mais n’inquiète pas plus que ça les couches favorisées, dont les revenus continuent à augmenter. Une analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=5156

Avr 09

Valls liquide la gauche

par Clémentine Autain, Regards, 8 avril 2014

Les mots du Premier ministre, dans son discours de politique générale, ne sont plus ceux de la gauche. La quête de « compétitivité » a pris la place du combat contre les inégalités, et le fond politique colle aux dogmes libéraux et aux ronrons d’une Ve République à bout de souffle. (Lire l’article)

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=4854

Jan 14

Pour un “choc” de solidarité en 2014

source : Mediapart, 14 janvier 2014

Le Collectif des associations unies pour une nouvelle politique du logement transmet ses vœux au président, lui demandant de « rapidement remettre les plus fragiles au cœur des politiques publiques » : des jeunes en rupture scolaires et familiale, des femmes seules avec enfants, des migrants, des personnes âgées, qui vivent à la rue ou dans des bidonvilles, qui ont un toit mais sont menacés d’expulsion ou privés de chauffage… En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=4210

Déc 08

Pauvreté : les impasses du RSA et de la « solidarité active »

par Anne Eydoux, Economiste Aterrée, 4 décembre 2013

Le revenu de « solidarité active » (RSA), présenté comme porteur d’une conception renouvelée de la lutte contre la pauvreté, n’est pas un système satisfaisant. La lutte contre la pauvreté demande un changement d’approche, qui doit être fondée sur le principe de solidarité et déconnectée de la politique de l’emploi.

Le RSA a remplacé en 2009 le revenu minimum d’insertion (RMI) et l’allocation de parent isolé (API). Ces derniers ont été conçus comme des mesures de soutien au revenu des ménages pauvres. L’API cherchait en 1976 à lutter contre le développement de la pauvreté des « parents isolés », essentiellement des mères précaires élevant seules leurs enfants… En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.ensemble14-61.org/?p=3973

Articles plus anciens «

» Articles plus récents